nos actualites
FLASH PRIMEURS 2015

Avril 2016

FLASH PRIMEURS 2015

2015 un millsime trs attenduet bien au rendez-vous

Après des années délicates en 2011, 2012, 2013, puis très encourageante en 2014, nous tenons ce grand millésime qui comblera tous les amateurs de Bordeaux.
Il est un fait marquant dans ce millésime, tout particulièrement à Margaux : c’est l’année la plus sèche depuis 2005. Seulement 214 mm de pluie pendant toute la période active de la vigne qui va d’avril à septembre, et seulement 504 mm sur toute l’année.
Avec de bonnes réserves hivernales, les sols ont correctement résisté à la sécheresse du printemps et de l’été, jusqu’au mois d’août. Le stress hydrique a été primordial pour entraîner l’arrêt de croissance précoce. A ce moment-là la vigne devait aussi faire face à une vague de chaleur en juillet (24 jours >25°C dont 10> 30°C). Fin juillet, comme les vignerons, elle s’est mise en congés. C’était sa façon de résister à la sécheresse et à la chaleur. De fait la véraison traînait. Ce n’est que début août, le 7 exactement, lors de la 1ère vraie pluie de la saison (15mm) que la véraison s’est accélérée, permettant enfin à la phase maturation de démarrer.
Six semaines plus tard, le 18/9, nous commencions à cueillir le merlot. 22 jours après, soit le 9 octobre, nous fêtions la fin des vendanges, avec le sourire et la certitude d’avoir contribué à quelque chose de beau.
Ce millésime, nous ne l’oublierons pas de sitôt, car il inaugure notre nouveau cuvier. Un investissement important dans la vie d’une propriété, murement réfléchi, et conforme à nos ambitions qualitatives.

Cueillette en petites cagettes de 6 kg, transfert des raisins par gravité dans 37 cuves (pour 37 ha). C’est le béton qui a été choisi pour ces cuves en forme de tulipe, qui permettent des vinifications très douces et précises, en parfaite adéquation avec notre sélection parcellaire.
2015 est comme chaque grand millésime une réussite en termes d’équilibre. L’alcool (13.9 % tout de même) est imperceptible, parfaitement balancé par une acidité naturelle rafraichissante (pH 3.7) et une teneur mesurée en tanins (IPT 65). Ces tanins donnent au vin une épaisseur toute veloutée. L’ensemble est merveilleusement fruité, raffiné, gourmand, beaucoup plus tactile que musclé, totalement Margaux.
Venez donc vous faire votre propre opinion ! Philippe Delfaut

ASSEMBLAGE 50% Cabernet Sauvignon - 35% Merlot -10% Cabernet Franc - 5% Petit Verdot